Avant le lancement de la production, les matières brutes font l’objet d’un contrôle de réception extrêmement strict au sein du laboratoire de contrôle egeplast. La vérification des processus tout au long de la chaîne de production constitue un autre volet important de notre système de contrôle.

Mesure continue de l’épaisseur de la paroi
Tout au long de la production, des sondes ultrasons effectuent une surveillance permanente des tubes.
 Essais de fluage, par ex. sous compression interne
Le contrôle des tronçons de tube est effectué dans un bain d’une température de 80 °C sous une pression spécifique. Il s’agit ici de vérifier la durée de vie des lots individuels.
 Exigence qualitative Indice de fusion MFR / MVR
À la réception des matières brutes comme après la fabrication, nous contrôlons l’aptitude à l’écoulement des matériaux. Sous des conditions de test définies, nous déterminons la masse de matériau s’écoulant à travers une buse standardisée pendant une durée de 10 minutes. Conformément à la directive GW 335, la différence des valeurs MFR ne doit pas dépasser 20 %.
Détermination coulométrique de la teneur en eau selon la méthode Karl Fischer
L’échantillon est réchauffé à l’intérieur d’un four. Au moyen d’azote, la vapeur est dirigée vers une cellule de mesure dans laquelle se trouve une solution Karl Fischer. Réagissant avec la solution, l’eau fait l’objet d’un titrage électronique. À la différence de la mesure d’humidité, la méthode Karl Fisher permet de définir la teneur en eau.
Exigence qualitative Stabilité thermique / OIT (temps d’induction de l’oxydation)
Lors des contrôles de réception des matières brutes et du produit fini, nous déterminons la stabilité thermique / l’OIT du matériau par le biais de la calorimétrie différentielle à balayage (mesure de la différence des flux thermiques). Dans une atmosphère inerte (azote), l’échantillon est chauffé jusqu’à ce qu’une température déterminée supérieure à la température de fusion soit atteinte. Après passage en atmosphère oxydative (oxygène), nous déterminons la durée s’écoulant jusqu’au déclenchement de la réaction d’oxydation exothermique (temps d’induction de l’oxydation). Pour une température de contrôle de 200 °C, la valeur OIT doit être supérieure à 20 minutes.
 Exigence qualitative Traitement thermique
Le test porte ici sur les contraintes internes du tube fini. Notre laboratoire applique des repères définis sur des tronçons de tube dans leur direction axiale et place ces derniers à l’intérieur d’une armoire chauffante en conditions de test standardisées. Après refroidissement, la modification de longueur entre les repères ne doit pas excéder 3 %.
Exigence qualitative Homogénéité
Tant avant qu’après la production, en l’occurrence à la réception des matières brutes et lors du contrôle du produit fini, nous effectuons une vérification visuelle du matériau en découpant au microtome une section de 10 à 20 m d’épaisseur sur la matière brute et sur le tube en diagonal par rapport à l’axe de ce dernier. Cette section est observée au microscope grossie 75 à 100 fois. Les agglomérats de pigments, les bulles, les retraits et les corps étrangers ne doivent pas dépasser 0,02 mm².
Exigence qualitative Perte par déshydratation
Avant la production, l’humidité superficielle de la matière brute est déterminée. Nous prélevons une quantité définie de granulés et lui faisons subir un séchage par rayons infrarouges. La perte de la masse alors mesurée ne doit pas être supérieure à 0,03 %.
Exigence qualitative Dimensions / Marquage / Couleur
Nous mesurons le diamètre extérieur, l’épaisseur de la paroi, la longueur et l’ovalité du tube au cours de la production. Le marquage et la couleur sont eux aussi contrôlés. Ces tests sont réalisés en supplément de la surveillance automatique avec les cartes K1/K2. Les lots ne satisfaisant pas les exigences prédéfinies sont rejetés.
 Exigence qualitative Propriété de la surface
Nous effectuons un contrôle visuel des parois intérieur et extérieur du tube au cours de la production. À cet effet, nous utilisons une source de lumière en contre-jour pour les barres et une unité de production de lumière en contre-jour pour les couronnes et les tourets. Les lots dont la surface présente de profondes rainures ou de fortes irrégularités sont rejetés.
Exigence qualitative Densité
La densité des matières brutes et des tubes finis fait l’objet d’un contrôle à l’aide de la méthode hydrostatique. À cet effet, l’échantillon est soumis à une pesée différentielle dans l’air et dans un fluide de densité connue. Les matériaux ou les lots ne satisfaisant pas les exigences prédéfinies sont rejetés.
Exigence qualitative Propriété de traction
Effort de tension et allongement à la rupture sur des échantillons standardisés. Nous étirons des échantillons à une vitesse de test constante et consignons la force de traction, l’effort de tension et la déformation linéaire. Les matériaux ou les lots ne satisfaisant pas les exigences prédéfinies sont rejetés.

 

Tests indépendants

Nous soumettons nos produits à nos propres contrôles internes rigoureux, mais aussi à des contrôles externes réalisés par des organismes certifiés et indépendants. Des tiers indépendants certifient la tenue de nos produits aux tests définis notamment par la PAS1075 : c’est la garantie de la longévité de vos réseaux qui est assurée !

Test à l’encoche

On réalise une entaille (ISO 13479) sur une éprouvette de tuyau (SDR 11, PE 100) et on lance le test ensuite à une température de 80°C sous une pression de 9,2 bars jusqu’à la rupture. Un exemple : pour les matériaux en PE 100 RC (PEHD anti-fissure), le « Kunststoffrohrverband » (association des tuyaux en matière plastique) exige des temps de test de plus de 8760 heures – l’exigence des normes pour le PE 100 standard se trouve seulement aux alentours de 500 heures. Le tuyau 9010® egeplast dépasse les 8760h au test et est certifié par le TÜV.

Full-Notch Creep-Test FNCT (ISO 16770)

Test FNCT (Full Notch Creep Test = Test à la fissuration lente) Le test FNCT (ISO 16770) simule des concentrations locales de contrainte sur des échantillons entaillés. Ensuite, ils sont sollicités sous 80°C (+2% Arkopal N 100) avec une contrainte de traction constante jusqu’à rupture.

Test sous charge ponctuelle

Lors du test sous charge ponctuelle, un échantillon en pression est soumis à des déformations avec une profondeur de pénétration de 8,2 pour cent du diamètre extérieur, avec une température de test de 80°C (+2% Arkopal N 100). Afin de pouvoir effectuer une modellisation de la durée de vie des tuyaux qui sont exposés à des charges ponctuelles, l’Institut « Dr. Hessel Ingenieurtechnik » a comparé des examens de tuyaux sous pression et charge aux résultats obtenus pendant le test FNCT (revue « 3R international » 6/2001). La conclusion est que les sollicitations auxquelles un tuyau posé sans lit de sable est exposé pendant sa durée de vie sont comparables aux résultats observés sur le test FNCT. Ainsi, le test FNCT peut être utilisé pour la vérification régulière de la qualité. La société egeplast propose seulement des matériaux PE 100 RC pour les tuyaux destinés à la pose sans lit de sable. Ils sont contrôlés par le TÜV et il est possible de délivrer une certification par lot de production, donc pour chacun de vos projets.