Contact

egeplast

9. octobre 2019 | Allgemein @fr Reportages chantiers

La ville de Greven construit la 4ème étape de nettoyage pour la station d’épuration

Afin d’améliorer le processus de nettoyage et l’élimination des micropolluants dans les eaux usées, la ville de Greven a décidé de construire une 4ème étape de nettoyage supplémentaire pour sa station d’épuration avec un investissement requis de 4,5 millions d’euros. Les systèmes mis en œuvre sont le système de grands tubes egeplast egeXXL en PE 100-RC durables et fiables ainsi que des coudes segmentés fabriqués au degré près. Les joints soudés ont été réalisés avec une machine de soudage bout-à-bout du parc de location d’egeplast. La technologie de nettoyage innovante par filtration par toile et charbon actif en poudre (HAP) en liaison avec des canalisations enterrées en
PE-100 sont le garant d’un traitement des eaux usées durablement sûr et efficace à Greven.
Le contrôle permanent des paramètres de rejet a incité la ville de Greven (Westphalie) dès 2013 à réfléchir à l’amélioration du processus de nettoyage. Greven exploite sa station d’épuration de la manière actuelle depuis 1981, pour environ 60 000 équivalents habitants. Environ 50% de la quantité d’eaux usées à traiter doit être attribuée aux rejets industriels. Les eaux traitées sont finalement rejetées dans l’Ems. La station d’épuration était équipée d’un système de nettoyage conventionnel en 3 étapes avec une lagune de finition servant de bassin de régulation. Le matériau de canalisation choisi pour la pose enterrée était à l’époque des tubes AZ courants. Dès 2014, une décision du conseil a été adoptée, visant à éliminer les micropolluants dans les flux d’eaux usées en tenant compte de subventions publiques pouvant être éventuellement obtenues du Land. Une étude de faisabilité externe a confirmé ces considérations et a conduit à la décision d’utiliser du charbon actif en poudre (HAP) avec un système de filtration par toile en aval comme 4ème étape de nettoyage supplémentaire. Cette technologie est en mesure de retenir des particules ultrafines jusqu’à 10 microns.

Une fois la demande effectuée, la décision administrative d’octroi d’aide publique du Land de Westphalie-Rhénanie du Nord relevant du programme RESA II (élimination efficace des eaux usées) est parvenue en 2016. Grâce à l’approche innovante du processus de nettoyage, le montant de subvention a atteint 80% du volume d’investissement et donc plus que le montant de subvention habituel de 70%. L’estimation des coûts s’est traduite par un besoin d’investissement de 4,5 millions d’euros. En 2017, l’étude des autorisations a été accélérée et la demande d’autorisation a été soumise au gouvernement du district de Münster. La ville de Greven a ensuite reçu l’autorisation en mars 2018 de construire la 4ème étape de nettoyage. En été 2018, la lagune de finition a été réaménagé et le chantier a été préparé par la société Stückenschneider. En novembre 2018 commencèrent les travaux de génie civil réalisés par la société Kögel Bau de Bad Oeynhausen. Les études en amont ont été effectuées par le bureau d’études Rummler + Hartmann de Havixbeck.
Toutes les canalisations enterrées ont fait l’objet d’un appel d’offres en PE 100RC durable et fiable. C’est le système de tuyaux de grand diamètre egeplast egeXXL qui a été mis en œuvre dans une plage de diamètre jusqu’à 1.000 mm. Au total, 350 m de tuyaux de SDR niveau 17 ont été livrés. Les coudes segmentés nécessaires aux nombreux changements de direction sur le site de la station d’épuration ont également été réalisés par egeplast avec une « précision au degré près ». Le soudage bout à bout a été choisi comme méthode d’assemblage pour les tubes et raccords en PE 100-RC. Une machine de soudage bout à bout du parc de location d’egeplast a été mise à disposition à cet effet.
Après la mise en service de la 4ème étape de nettoyage prévue fin 2019, un accompagnement scientifique sera poursuivi pendant une année supplémentaire pendant la phase de lancement. La ville de Greven attend la mise en service définitive sur la base de ces conclusions vers la fin de 2020.